samedi 8 septembre 2007

Naissance de « ELLE », version orientale




ELLE Oriental a été lancée à Beyrouth, au Liban. Cette nouvelle version du célèbre magazine féminin ELLE, qui sera éditée en français et en anglais, devrait être disponible bientot au Maghreb .

ELLE fait la danse du ventre. Le célèbre magazine féminin a lancé à Beyrouth (Liban), sa version orientale. ELLE Oriental sera édité en français et en anglais et diffusé au Liban, en Egypte, en Jordanie et au Maghreb. La parution de la 39e édition internationale du célèbre mensuel [1], qui devrait être tirée à 45 000 exemplaires, devance de quelques mois l’édition panarabe qui concernera Dubaï, le Koweit, Barhein, le Qatar, l’Arabie Saoudite et Oman. Désirée Sadek, la directrice franco-libanaise de la rédaction de ELLE Oriental, nous explique la naissance du média, qui devrait être disponible d’ici quelques jours au Maghreb.

Pourquoi ELLE Oriental est-il né ?

Désirée Sadek : Il n’y avait pas de version orientale de ELLE, alors qu’il y en a une pour la Chine, Singapour, Moscou... Cela fait une vingtaine d’années que cela devait se faire. Il y a eu un concours de circonstances qui a fait que les responsables d’Hachette et moi nous sommes rencontrés et nous avons discuté de la façon de mettre en place un média qui épouse l’identité orientale et celle du magazine ELLE. C’était ça le challenge.

Comment avez-vous collaboré avec ELLE ?

Désirée Sadek : Je suis totalement orientale et j’ai derrière moi 30 ans de journalisme en France. J’ai lancé Version Femme, qui est devenu version Version Femina, et le magazine Byzance, qui est un magazine de décoration orient/occident. La conversion orientale de Byzance a bien marché et ça a rassuré ELLE pour lancer sa version orientale.

Existait-il une demande d’un ELLE Oriental ?

Désirée Sadek : Oui ! Ils recevaient beaucoup de courrier leur demandant : « A quand un ELLE Oriental ? » D’autant que les Orientales adorent le ELLE français car elles sont francophones. En terme de mode, il y avait besoin d’un support pour expliquer les tendances.

Quel est l’objectif de ce magazine ?

Désirée Sadek : Souvent, l’image de la femme orientale reste cantonnée à celle qui porte le tchador. L’idée était d’avoir une femme orientale qui soit fière d’avoir son ELLE et que l’Occident apprenne à connaître la femme orientale. La femme orientale doit sentir que ELLE, c’est elle.
(Source afrik.com)

1 commentaire:

cyrine a dit…

Moi je trouve ca geniale qu'on pênse aussi aux femmes orientales c une autre culture mais qui est tt aussi interessante !!!