mardi 5 octobre 2010

Les Emirats Arabes Unis 1er pays arabe en connexions télécoms

Les classements internationaux se suivent et ne se ressemblent pas. Le baromètre de la connectivité aux services télécoms réalisé annuellement par l’Arab Advisors Group (Aag) classe les Emirats Arabes Unis au 1er rang arabe.



Le leadership des pays du Golfe
Le baromètre annuel de la connectivité (Total Country Connectivity Measure - Tccm), dont l’‘‘Itp’’ vient de publier les résultats, est calculé par l’addition du niveau de pénétration des lignes domestiques de téléphonie fixe et des lignes mobiles ainsi que du niveau d’utilisation de l’Internet pour chaque pays.
Il en ressort que les Emirats arabes unis (Eau) sont, sans surprise, le pays «le plus connecté» du monde arabe avec un taux de pénétration du secteur de 352%. Ils sont suivis par l’Arabie Saoudite (2ème, 286%), le Qatar (3ème, 254%), le Bahreïn (4ème, 250%), la Libye (5ème, 246%) et le Koweït (6ème, 201%).
Les responsables de l’étude notent cependant que seuls ces 6 premiers pays du classement dépassent le score de 200% ; ce qui indique selon eux que la marge de progression du niveau moyen de connectivité dans la région reste encore très importante, malgré une hausse déjà remarquable ces dernières années.
Les autres pays dans le classement sont Oman (7ème, 189%), l’Algérie (8ème, 161%), le Liban (9ème, 155%), le Maroc (10ème, 149, la Jordanie (11ème, 148%) la Syrie (13ème, 142%), l’Egypte (14ème, 140%), la Palestine (15ème, 109%), l’Irak (16ème, 100%), le Yémen (17ème, 66%) et le Soudan (18ème, 51.2%).

Des taux corrélés aux niveaux des revenus
Commentaire de Samer Abbas, analyste principal à l’Aag: «En examinant les scores Tccm, on notera que les scores élevés sont corrélés avec les niveaux de revenus élevés. Les pays du Conseil de coopération du Golfe (Ccg) dominent le Tccm parce que les niveaux de revenu et le produit intérieur brut (Pib) par habitant y sont significativement plus élevés que dans le reste des pays arabes.»
En outre, les pays dont les marchés sont concurrentiels ont vu leurs scores s’améliorer rapidement. La concurrence ayant entraîné une baisse des tarifs et une meilleure sensibilisation des consommateurs.
Les résultats de l’étude annuelle montrent, par ailleurs, des améliorations dans l’ensemble des pays arabes, grâce notamment à la forte croissance de la téléphonie cellulaire et des connexions à Internet.

(Source Kapitalis)

Aucun commentaire: