vendredi 25 avril 2008

La télé du Golfe, c'est tout un poème


La Star Academy a été déclinée dans beaucoup de pays, y compris arabes. Mais dans les pétromonarchies du Golfe, on a innové : au lieu de chanter, les candidats doivent improviser des poèmes. Et la polémique n'a pas tardé...
"L'émission Le Poète du million est un phénomène de masse au niveau de toute la région, s'exclame Al-Bayan, des Emirats. La principale raison de son succès est probablement qu'elle puise dans l'héritage culturel local. C'est une flamme d'espoir au milieu de l'obscurité des émissions importées."
De son côté, le quotidien saoudien Al-Riyadh se félicite de ces "vedettes qui sont des exemples à suivre pour nos jeunes à la recherche d'authenticité.
Le Poète du million est une émission de la chaîne émirienne Abou Dhabi TV. Elle ressemble en tout point à la Star Academy ou à Nouvelle Star – à la différence près qu'au lieu de chanter une chanson, les candidats doivent improviser un poème. Et alors que l'émission vient de terminer sa deuxième saison, son succès est énorme : "Soixante millions de téléspectateurs pour Le Poète du million", clame Al-Raya, du Qatar.
"Plus de 300 extraits de l'émission sont postés sur Youtube, et certains ont été vus plus d'un quart de million de fois", enchérit Al-Riyadh. Et les choses ne semblent pas devoir s'arrêter là, puisque d'autres chaînes sont déjà le même créneau. Citons à titre d'exemple la chaîne koweïtienne Al-Rai et la chaîne jordanienne Al-Awtan.
Le phénomène concerne essentiellement les pays du Golfe, avec de rares participants de Jordanie, de Syrie ou d'Irak, mais guère d'Egypte ou du Maghreb. Cet ancrage s'explique d'une part par la forme de la poésie issue de la tradition bédouine et déclamée en dialecte du Golfe, d'autre part par les sujets abordés : "Le jury impose aux candidats les sujets. Pour l'une des soirées, c'était l'allégeance au prince et le chameau", explique par exemple Al-Bayan, de Dubaï, c'est-à-dire des sujets on ne peut plus classiques dans la poésie arabe.
Al-Riyadh cite aussi d'autres sujets recommandés, comme l'attachement à la patrie, l'amour pour le roi, le Conseil de coopération du Golfe, le Liban, la Palestine et Bagdad, le café en tant que symbole de l'hospitalité.
Or, voilà que ces sujets ne font pas l'unanimité. Car pour la deuxième fois, c'est un Qatarien qui remporte la compétition, et ce malgré le soutien sans faille des Saoudiens pour "leur" candidat Nasser Al-Fraânah : "Les Saoudiens ont envoyé des centaines de milliers de textos à la chaîne", souligne le quotidien saoudien Al-Watan, qui cite le chiffre d'un des deux opérateurs de téléphonie mobile : "530 000 en un mois, dont 112 000 les trois derniers jours."
L'amertume saoudienne est telle qu'un site a été créé pour appeler au boycott la prochaine édition. www.laalmillion.com déclare avoir pour but de "faire apparaître la vérité de ce qui se passe autour de nous, où l'on profite de notre argent pour des choses qui provoquent des problèmes dans la société et des tensions entre tribus".

1 commentaire:

Dr.Gnitekram a dit…

c'est ce qu'on appelle le retour aux sources, ce qui me dérange c'est le manque de créativité de nos siens, au lieu d'innover on copie et le pire on verse de l'argent pr les droits -endémol- j'espère voir un changement sur le paysage audiovisuel tunisien, car honnêtement avec 3 canaux qui négligent la culture et favorisent le sport, et quel sport!, il ne me reste à dire que comme le poète arabe justement : wa àla donia salam. Merci à senem d'avoir linke ce bo blog. Bonne continuation